La vidéo du vendredi #17 – Confessions d’Histoire

L’Histoire constitue la mémoire de l’humanité. C’est la raison pour laquelle, avec Vivre en Famille, nous aimons vous proposer des ressources pour vos enfants, notamment avec la Vidéo du Vendredi, pour la rendre encore plus vivante. Nous avons déjà partagé avec vous la chaîne Youtube de Nota Bene, une émission dans laquelle Benjamin Brillaud essaie de comprendre l’Histoire avant de nous la transmettre, en nous faisant découvrir de nombreux sujets de façon légère et compréhensible, autrement qu’avec des énumérations de dates. Vous avez aussi sûrement vu passer Le Visiteur d’Histoire qui est une émission historique d’immersion, présentée par Arnaud Poivre d’Arvor, dans laquelle l’animateur se plonge littéralement pendant trois jours dans une époque, et en costume, afin de mieux comprendre le mode de vie et le quotidien de l’époque en question. 

Vous trouverez également ici notre article Ressources pour les enfants qui s’intéressent à l’Histoire

Qui est Ugo Bimar ?

Ugo Bimar est réalisateur/truquiste, c’est-à-dire qu’il s’occupe des trucages, de l’habillage, des couleurs, et aussi du montage de vidéos et de films, le plus souvent publicitaires. Ce “geek dans l’âme”, comme il aime se décrire, n’est pas un historien de formation bien qu’il en soit passionné, plus particulièrement de la période antique et médiévale, et c’est la raison pour laquelle il a décidé de mettre ses compétences au profit de celle-ci. C’est alors qu’il s’est lancé dans la réalisation de son premier court-métrage humoristique intitulé « Confessions d’Histoire : La Guerre des Gaules ». L’Histoire est selon lui une source d’humour inépuisable, avec des rebondissements et des personnages improbables. C’est de cela dont il s’inspire, de façon à ce que l’humour vienne vraiment des situations historiques. 

Intéresser les jeunes à l’Histoire

Le challenge est ici de trouver l’équilibre entre l’Histoire, les faits qui sont relatés, et l’humour, la fiction afin de rester dans une vulgarisation qui reste fidèle à la réalité, avec des sources vérifiées, recoupées, notamment dans les livres d’historiens… et d’historiennes ! Le succès est tel que les professeurs d’Histoire diffusent même les vidéos de Confessions d’Histoire en cours ! 

Le format proposé, comme vous le lirez ci-dessous, est bien connu des jeunes : une mise en scène façon télé-réalité pour leur montrer que l’Histoire aussi peut être intéressante et distractive ! Encore une façon d’apprendre en s’amusant… 

Attention cependant pour les familles : quelques répliques ne sont pas pour tout public !

Confessions d’Histoire

Confessions d’Histoire raconte donc des faits historiques à travers des interviews de personnages historiques, incarnés par des comédiens et comédiennes, qui se déroulent dans un dispositif de type télé-réalité, un peu comme les espaces “confessionnaux” qu’il existe dans ces émissions. Les protagonistes viennent alors parler de ce qu’ils viennent de vivre à l’instant, et nous raconter l’Histoire de leur point de vue. Les épisodes de La chaîne YouTube de Confessions d’Histoire durent en moyenne entre 15 et 30 minutes.

Vous pouvez également retrouver Confessions d’Histoire sur leur site internet et les réseaux sociaux (Twitter et Facebook).

Les épisodes

  • La Première Croisade : Confidences de Urbain II, Baudouin de Jérusalem, Pierre l’Ermite, Kiliç Arslan, … : Depuis que le monde romain est devenu Chrétien, la ville de Jérusalem est devenue le lieu de pèlerinage par excellence. Les pèlerins, au fil du temps, se pressent de plus en plus nombreux aux portes de la ville qui fut autrefois le théâtre de la Passion, et dont la basilique du Saint Sépulcre marque l’emplacement. Les califes Fatimides suivants, plus compréhensifs, firent reconstruire la basilique et ré-ouvrirent les lieux aux pèlerins, en échange du versement d’un droit de passage. Suite à cet épisode, l’engouement pour le pèlerinage se fit plus fort que jamais et les pèlerins partirent toujours plus nombreux sur les routes… C’est alors que les Seldjoukides, cavaliers des steppes récemment convertis à l’Islam, envahirent la région et instaurèrent une politique nettement plus répressive…
  • Aliénor et Conséquences : Confidences de Aliénor d’Aquitaine, Louis VII, Bernard de Clairvaux, Raymond de Poitiers, Abbé Suger, Alexis Comnène, Al Mustazhir : A l’issue de la première croisade, quatre principautés chrétiennes, appelées Etats Latins d’Orient, ont été fondées : le Royaume de Jérusalem, la Principauté d’Antioche, le Comté d’Edesse et le Comté de Tripoli. Gouvernées par des seigneurs francs, elles ont réussi à s’imposer dans la région malgré leur superficie réduite, l’éloignement géographique avec l’Europe et des tensions récurrentes avec les voisins musulmans, mais également byzantins. En 1137 se célèbre un mariage royal : l’héritier du royaume des Francs épouse la duchesse d’Aquitaine, la belle Aliénor. Les époux sont jeunes et inexpérimentés, et ils vont très vite se retrouver à devoir gérer les affaires du royaume, entre tensions vassaliques, conflits, manigances, le tout source d’erreurs politiques petites et grandes, de la part du roi comme de la reine… 
  • D’Alexandrie à Actium : Confidences de Cléopâtre VII, Jules César, Marc Antoine, Octave, Agrippa : Dans la foulée de sa guerre des Gaules, César se retrouva vite confronté aux conséquences de l’éclatement de ce triumvirat qu’il avait formé avec Marcus Crassus, mort deux ans auparavant, et Pompée le Grand. La guerre civile, fréquente dans l’histoire récente de la République, allait reprendre de plus belle, conduisant notre Jules jusqu’à cette Égypte Ptolémaïque où l’attendait de belles conquêtes, dans tous les domaines. Mais tout cela n’est que le début d’une épopée faites d’alliances scellées par des mariages et de trahisons conduisant à des batailles sur terre comme sur mer. Aux côtés puis à la suite de César, Marc Antoine, Cléopâtre et Octavien tissent une implacable trame dont l’issue verra l’ultime survivant transformer la République à tout jamais…
  • Confessions d’Histoire : Richard Coeur de Lion et la 3ème Croisade – Philippe II Auguste, Saladin : Avec la fin de son mariage au roi des francs Louis VII, la belle Aliénor d’Aquitaine renonce de fait au titre de reine. Mais aussitôt remariée au fringant Henri Plantagenêt, voici qu’elle retrouve une couronne lorsque celui-ci reçoit en héritage l’Angleterre. La duchesse redevient reine, mais ce sont principalement sur les possessions continentales du couple qu’elle va, au côté de son mari, exercer le pouvoir comme rarement femme l’eut fait avant elle. Mais “avec le temps tout fout le camp”, et le couple le plus glamour d’occident finit par battre sérieusement de l’aile lorsque Henri s’amourache de la jeune Rosemonde. Aliénor, par vengeance, entreprend alors de saper les relations entre le père et ses fils, jusqu’à la guerre, amorçant ainsi malgré elle le déclin de cet empire éphémère. Pour l’heure, après la mort de son frère aîné Henri le jeune puis celle de son père, c’est Richard, le fils préféré d’Aliénor qui recueille en héritage la totalité des possessions des Plantagenêt. Et pendant ce temps, en Terre Sainte, un homme réussit l’exploit de réunir sous son autorité l’ensemble des forces musulmanes et se lance dans une décisive reconquête.

A venir, un long métrage sur Alexandre Le Grand… Retrouvez déjà la première partie ici.

Les épisodes de La chaîne YouTube de Confessions d’Histoire durent en moyenne entre 15 et 30 minutes.

Attention pour les familles : quelques répliques ne sont pas pour tout public ! 😉

La Vidéo du Vendredi : Retrouvez un nouveau support vidéo tous les vendredis matins, à 7h.

Pour partagez vos supports vidéos : supports-videos@vivreenfamille.org

Une réponse sur “La vidéo du vendredi #17 – Confessions d’Histoire”

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.