La vidéo du vendredi #10 – C’est pas sorcier, le magazine scientifique transgénérationnel

Est-il encore nécessaire de le présenter ? C’est pas sorcier est une émission inoubliable qui a marqué toute une génération en démocratisant le langage scientifique. Fred Courant, Jamy Gourmaud et Sabine Quindou avaient le don de présenter les expériences scientifiques et l’Histoire comme personne. C’était un rendez-vous incontournable pour des milliers de foyers. Malgré son arrêt après 20 ans de bons et loyaux services, les épisodes diffusés sur les plateformes de partage vidéos attirent toujours autant. Mais quels sont les ingrédients de cette réussite ? D’autres formats ont-ils pris la relève ? Et, que sont devenus nos 3 compères ? Pour le savoir, montez à bord : “Allez Marcel, fais chauffer la gomme !”.

C’est pas sorcier, la recette du succès

Sur France 3, les épisodes démarrent toujours de la même façon. Nos animateurs mettent en scène une représentation de la vie quotidienne ou un événement exceptionnel sur un ton humoristique. De celle-ci, découle un questionnement auquel nos trois compères s’attacheront à répondre tout au long de la vidéo. Ils donnent de leur personne tout en mettant du cœur à l’ouvrage : reportages et interviews sur le terrain, maquettes, animations, etc. Pour se faire, ils sont épaulés par Marcel, un camion américain poussé à pleine puissance. Le début de l’aventure est marqué par un coup de klaxon. Que de souvenirs d’école ! Rappelez-vous, lorsque le professeur de biologie allait chercher le poste de télévision pour visionner un épisode de “C’est pas sorcier”. L’heure de cours abstrait et barbant faisait place à un moment de pur bonheur.

À l’époque, apprendre tout en s’amusant était un concept rare. Hormis “Il était une fois” ou “Temps X”, les productions éducatives étaient quasi inexistantes. C’est ce qui explique sans doute l’attachement nostalgique que nous éprouvons envers C’est pas sorcier. Sur la chaîne YouTube de C’est pas sorcier sont répertoriés un total de 559 épisodes classés en 6 grandes catégories :

  • La terre et l’univers
  • La biodiversité, l’agronomie et l’environnement
  • Le sport et la santé
  • Les technologies, la physique et la chimie
  • L’Histoire, la culture et la société
  • Les émissions spéciales

Un outil de choix pour l’IEF (Instruction En Famille)

Les jeunes qui ont grandi avec C’est pas sorcier sont aujourd’hui à la tête d’une famille. Ils veulent à leur tour transmettre cet héritage. Ça n’a pas été compliqué. Loin d’être has-been, la télédiffusion n’a pas pris une ride. C’est pourquoi, il n’est pas étonnant que la plupart des parents instructeurs s’en servent comme support pédagogique. Un élève n’accroche pas avec un domaine ? Ni une, ni deux, un épisode de CPS remet les pendules à l’heure. Même les plus réfractaires se laisseront prendre au jeu. La découverte du monde basée sur un livre statique n’a aucune chance face aux démonstrations imagées et dynamiques de Jamy. La plus grande partie des épisodes sont accessibles sur la plateforme YouTube et d’autres sont disponibles en DVD. Mieux encore, des fiches d’exploitation sont mises à disposition pour s’assurer que vos écoliers aient bien tout compris. Sans oublier les produits dérivés comme les livres et les jeux.

Bonne nouvelle, “C’est (toujours) pas sorcier revient sur vos écrans !

La série-documentaire s’est éteinte brutalement en 2014 pour des raisons qui restent floues. Les années ont passé sans laisser poindre l’espoir d’une suite. Les fans ont dû se résoudre à porter le deuil. Mais surprise, France Télévisions a annoncé le grand retour du célèbre magazine ludo-éducatif pour décembre 2019. Un beau cadeau de fin d’année pour les jeunes férus de sciences. Rebaptisé C’est toujours pas sorcier (CTPS). Malheureusement, Jamy, Fred et Sabine ne font pas partie du casting. Ils sont remplacés par le youtubeur Max Bird, l’humoriste Cécile Djunga et Mathieu Duméry (Professeur Feuillage). Les préoccupations écologiques n’ont donné aucune chance à Marcel de revenir. Il est remplacé au pied levé par une cabane canopée en bois. La voix off, quant à elle, répond au nom de SAMI, un système d’apprentissage multimédia indépendant. Pour l’instant, les épisodes peuvent être visionnés sur France 4. Puis, ils basculeront sur Okoo, une nouvelle application multimédia jeunesse en téléchargement gratuit sur les écrans mobiles. Vous souhaitez en savoir plus ? C’est juste ici : C’est pas sorcier revient !

Un héritage audiovisuel

Cette série culte en a inspiré beaucoup d’autres par la suite. Si vous aimez ce type de diffusion, vous allez être servis. D’abord, peut-être, ne le saviez-vous pas, Jamy n’a jamais pris sa retraite. Il anime sa propre série “Le monde de Jamy” sur le service public. Quant à Fred et Sabine, ils ont repris le concept original pour créer un média éducatif au nom évocateur : “L’esprit sorcier”.

Sur les plateformes de partage de vidéos en ligne, les chaines spécialisées ne sont pas en reste. Les plus de 12 ans adorent l’univers scientifique déjanté de Dr Nozman. Pour la partie historique, laissez-vous guider par l’anachronique “Confessions d’Histoire” et “La prof” ou Nota Bene et sa mini-série “Question Histoire”. Dans un autre registre, mais tout aussi efficace, n’oublions pas notre Stéphane Bern national dans “La Fabuleuse histoire” et “Secrets d’Histoire”. Pour vous réconcilier avec les mathématiques, n’hésitez pas à vous abonner à “Micmaths”.

C’est pas sorcier est le pionnier des émissions éducationnelles. Aujourd’hui, d’autres lui ont emboîté le pas pour notre plus grand bonheur. C’est une aide non-négligeable pour les parents IEF qui ne maîtrisent pas les notions scientifiques ou historiques. Elles servent également à redonner goût à une matière mésestimée.


La Vidéo du Vendredi : Retrouvez un nouveau support vidéo tous les vendredis matins, à 7h.

Pour partagez vos supports vidéos : supports-videos@vivreenfamille.org

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.