La pédagogie Montessori

Article et données mises à jour le : 12 septembre 2022

Maria Montessori a été une pionnière en matière d’éducation. Pour elle, il était primordial d’avoir toute confiance en l’enfant et en ses capacités à apprendre pour mieux accompagner les enfants dans leurs apprentissages. Pour elle, tout enfant est en capacité d’apprendre à condition de respecter le rythme de chacun.

C’est en s’intéressant aux enfants porteurs de handicap mental que Maria Montessori découvre que, grâce à la manipulation, ils font de formidables progrès. Elle décide alors d’élargir son travail auprès de tous les enfants. En 1906, elle va s’occuper des enfants de 2 à 6 ans pour lesquels elle va créer sa propre méthode pédagogique. L’année suivante, elle ouvre son école la « Casa dei bambini » et de nombreuses autres écoles ouvriront à travers l’Europe.

Mais Maria Montessori est une femme, et dans un monde très patriarcal, il est difficile de se faire une place. Mais cette femme a une force incroyable et résiste face aux critiques de pédagogues comme Célestin Freinet. 

Elle fait également face au régime fasciste italien qui pense voir dans l’éducation nouvelle de Maria Montessori un parfait moyen de transformer la société. Mais la pédagogue s’oppose fermement à cette idéologie et décide de s’exiler en Espagne, Mussolini faisant fermer ses écoles en Italie. Elle part ensuite pour les Pays-Bas, puis pour l’Inde où elle restera six années. Elle y ouvre plusieurs écoles, dont la plus grande école privée du monde qui regroupe aujourd’hui 40 000 élèves de la maternelle au supérieur.

Une pédagogie porteuse de valeurs

En 1929, Maria Montessori fonde l’Association Montessori International qui permet à sa pédagogie de connaître un fort essor à travers le monde.

Chaque école qui adhérent à ce mouvement doit respecter les principes et les valeurs portés par Maria Montessori : 

  • La constitution d’une classe multiâges ;
  • Un éducateur formé et diplômé par l’Association Montessori Internationale ;
  • L’utilisation du matériel et des jeux mis en place par l’Association ;
  • Un rythme de travail continu de 2 h 30 à 3 h le matin et l’après-midi.

À travers le monde, c’est plus de 22 000 écoles qui existent dans plus d’une centaine de pays. En France, on compte plus de 200 établissements Montessori qui rassemblent les enfants de la maternelle au collège. Dans ces écoles, et dans chaque niveau, les enfants sont répartis par classes d’âges. Ainsi, pour la maternelle, les enfants de 3 à 6 ans sont regroupés, pour l’élémentaire on retrouve un niveau CP-CE1-CE2 et CM1-CM2.

Les principes de la pédagogie Montessori

Pour Maria Montessori, la priorité est l’autonomie de l’enfant. Et cette construction, qui va le mener vers l’émancipation, passe par la prise en compte de ses besoins. Mais aussi par sa capacité à s’imprégner de son environnement grâce à son esprit absorbant. Cette capacité est développée lors de ses périodes sensibles, les premières années de sa vie.

Les principes du programme pédagogique de Maria Montessori sont : 

  • Aide-toi toi-même

Pour Montessori, c’est en étant acteur de ses propres apprentissages que l’enfant devient autonome. Ainsi, les activités de la pédagogue ont toutes pour objectif d’apporter du sens et de l’intérêt à l’enfant. 

Montessori a classé en quatre catégories les plans de développement de l’enfant : 

De 0 à 6 ans : « Aide-moi à être et à agir par moi-même ».

De 6 à 12 ans : « Aide-moi à penser par moi-même et à découvrir le monde ».

De 12 à 18 ans : « Aide-moi à vivre avec les autres ».

De 18 à 24 ans : « Aide-moi à m’engager dans la société ».

  • Le libre choix

Pour Montessori, il est primordial que l’enfant puisse choisir l’activité qui lui convient pour mieux s’imprégner et expérimenter. Ainsi, toutes les activités sont présentées en différents espaces, laissant la liberté à l’enfant d’agir selon sa propre sensibilité.

  • L’esprit absorbant

L’enfant a cette impressionnante capacité à s’imprégner d’informations et de situations qu’il perçoit dans son environnement. C’est un « esprit absorbant ». Et c’est au cours des six premières années de vie de l’enfant que cet esprit va se structurer dans une ambiance et un environnement pédagogique adapté.

  • Les périodes sensibles

Ces périodes s’étendent de la naissance aux 6 ans de l’enfant. Elles peuvent être liées aux objets, au langage, à l’ordre, au mouvement, au sensoriel ou encore au social. Le programme pédagogique de Maria Montessori est ainsi adapté afin de répondre à chacune de ces périodes et à la soif naturelle d’apprendre et de créer de l’enfant.

Le matériel pédagogique Montessori

Maria Montessori a ainsi imaginé un matériel didactique adapté permettant le libre choix, l’esprit absorbant et les périodes sensibles de s’exprimer.

Il s’agit de matériel sensoriel qui est donné à l’enfant comme une aide au développement de l’intelligence et de la main. L’enfant use librement de cubes, de cylindres de diamètres variés, d’objets emboîtables, de lettres découpées dans divers matériaux…

Ce matériel sensoriel permet à l’enfant de distinguer, de préciser, de généraliser, du concret vers le concept et du concept vers l’abstrait. C’est un matériel scientifique qui répond au besoin de développement naturel de l’enfant en respectant ses périodes sensibles pour l’ordre, le langage, le mouvement, le raffinement sensoriel, le développement social, la sensibilité aux petits objets… Un système de perles est utilisé pour le calcul. L’adulte fait une démonstration puis laisse l’enfant reproduire l’opération tout seul, il favorise l’autonomie de l’enfant. 

Ainsi, selon les « périodes sensibles », l’enfant peut laisser libre cours à ses sensibilités spéciales en voie d’évolution, ces moments de la vie de l’enfant où celui-ci est tout entier « absorbé » par une sensibilité particulière à un élément précis de l’environnement. Les principaux moyens employés en pédagogie Montessori pour favoriser l’autonomie sont :

  • l’attitude de retrait de l’éducateur ;
  • l’utilisation du matériel sensoriel et progressif que l’enfant peut manipuler seul et avec plaisir ;
  • la possibilité d’autocorrection offerte par la quasi-totalité de ce matériel ;
  • l’attitude de l’éducateur ;
  • le libre accès aux étagères adaptées à sa taille remplies de matériel sensoriel ;
  • l’autocorrection ou « contrôle de l’erreur ».

En France, la pédagogie Montessori est donc pratiquée au sein de plusieurs écoles adhérentes à l’Association Montessori Internationale (vous pouvez retrouver une carte des écoles alternatives), mais aussi en Instruction en Famille, où beaucoup de familles pratiquent également cette méthode. 

Si vous souhaitez mieux connaître la pédagogie de Maria Montessori, nous vous invitons à découvrir deux livres écrits par la pédagogue : « L’enfant » et « De l’enfant à l’adolescent ».

Pour en savoir +, nous vous conseillons chaleureusement l’espace dédié à la pédagogie MONTESSORI, chez Pass éducation :


Ce site vous est utile ?
Comment nous aider :
▶ Partagez nos articles à votre entourage
▶ Soutenez-nous en faisant un don via Utip.
▶ Retrouvez @vivreenfamille sur facebookinstagram et twitter !
▶ Découvrez nos playlists sur youtube

3 réponses sur “La pédagogie Montessori”

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.