La pédagogie Montessori

Cette pédagogie a pour principe de mettre à disposition des enfants du matériel concret :

Le matériel sensoriel est donné à l’enfant comme une aide au développement de l’intelligence et de la main.

L’enfant use librement de cubes, de cylindres de diamètres variés, d’objets emboîtables, de lettres découpées dans divers matériaux…

Ce matériel sensoriel permet à l’enfant de distinguer, de préciser, de généraliser, du concret vers le concept et du concept vers l’abstrait. C’est un matériel scientifique qui répond au besoin de développement naturel de l’enfant en respectant ses périodes sensibles pour l’ordre, le langage, le mouvement, le raffinement sensoriel, le développement social, la sensibilité aux petits objets,…

Selon Maria Montessori, les enfants traversent tous des « périodes sensibles » : il s’agit de sensibilités spéciales en voie d’évolution, des moments de la vie de l’enfant où celui-ci est tout entier « absorbé » par une sensibilité particulière à un élément précis de l’environnement.

L’adulte fait une démonstration puis laisse l’enfant reproduire l’opération tout seul, il favorise l’autonomie de l’enfant.

Les principaux moyens employés en pédagogie Montessori pour favoriser l’autonomie sont :

  • l’attitude de retrait de l’éducateur ;
  • l’utilisation du matériel sensoriel et progressif que l’enfant peut manipuler seul et avec plaisir ;
  • la possibilité d’autocorrection offerte par la quasi-totalité de ce matériel.
  • l’attitude de l’éducateur,
  • le libre accès aux étagères adaptées à sa taille remplies de matériel sensoriel,
  • l’autocorrection ou « contrôle de l’erreur »

Un système de perles est utilisé pour le calcul.

En France, la pédagogie Montessori est pratiquée au sein de plusieurs écoles.

En instruction En Famille, beaucoup de familles pratiquent également cette méthode.

3 réponses sur “La pédagogie Montessori”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *