Bon plan IEF #36 – ✈ planemapper

Oh un avion !! Il va où ? Il transporte des gens ou des objets ?

Sur PlaneMapper vous pouvez voir les avions qui  flottent dans les airs en direct et connaître aussi leurs horaires de départ et d’arrivée.

On y trouve aussi les informations d’aéroport, la base de données mondiales des avions et des lignes aériennes.

Pour la petite information, le IATA dans la liste ci-dessus, c’est un trigramme (code à 3 lettres) utilisé pour désigner les aéroports commerciaux.

IATA, c’est l’acronyme de International Air Transport Association, l’association international des transports aériens.

 

Ce code est apparu en même temps que les premières lignes commerciales (dans la période 1914-1930). Le système existant à l’époque était celui du National Weather Service (la météo) est alors repris aux États-Unis : chaque ville équipée d’une station est décrite par deux lettres, par exemple LA pour Los Angeles ou PH pour Phoenix.

Néanmoins, dès les années 1930, ce système s’est révélé insuffisant et les compagnies aériennes ont alors opté pour un système à trois lettres (offrant 26 x 26 x 26 = 263= 17 576 combinaisons possibles). De nombreux aéroports existants et possédant déjà un identifiant à deux lettres ont alors choisi de simplement rajouter un X à la suite de leur code.

C’est ainsi que Los Angeles est devenu LAX est Phoenix PHX.

Parmi ces codes, celui de Kill Devil Hills (Caroline du Nord) mérite d’être signalé : FFA pour First Flight Airport, le lieu où les frères Wright effectuèrent le premier vol (quelques mètres) motorisé contrôlé d’un avion, il y a à peine + d’un siècle, le 17 décembre 1903.

Ainsi, au cours du développement du trafic aérien, les identifiants choisis ont souvent été les trois premières lettres de la ville, par exemple MAD pour Madrid ou LIL pour Lille.

Puis les trigrammes disponibles se raréfiant, les choix se sont faits plus inventifs : TLS pour Toulouse ou LIG pour Limoges (LIM étant pris par Lima). D’autres aéroports, notamment dans les villes possédant plusieurs aéroports, ont choisi un trigramme relatif au nom de l’aéroport plus qu’à la ville, comme les aéroports parisiens : CDG pour Paris-Charles-de-Gaulle, ORY pour Paris-Orly et LBG pour Paris-Le Bourget.

Les 4 lettres visibles à la suite du code IATA correspondent quant à elle au code ICAO, pour l’International Civil Aviation Organization, l’organisation de l’aviation civile internationale.  A l’inverse des codes IATA, les codes ICAO ont une structure géographique :

– la première lettre détermine le continent (ou la zone géographique).
– la deuxième lettre désigne le pays.
– les deux dernières lettres identifient chaque aéroport.

Pour la France, c’est (Europe du sud > France) = L F
Pour l’Espagne, c’est (Europe du sud > Espagne) = L E
Pour la Belgique, c’est (Europe du nord > Belgique) = E B
Pour les Pays-Bas, c’est (Europe du nord > Pays-Bas) = E H

Il y a également une partie fournissant des articles et des nouvelles liés à l’industrie aéronautiques.


Un autre Bon Plan IEF pour vous :

Bon plan IEF #31 – Vessel Finder (Carte pour visualiser les bateaux de transport en direct)


Bons plans I.E.F. : Retrouvez un nouveau bon plan tous les lundis matins, à 7h.

Pour partager vos bons plans IEF : bons-plans-ief@vivreenfamille.org

2 réponses sur “Bon plan IEF #36 – ✈ planemapper”

    1. Bonjour Nad,
      Merci à vous pour ce gentil commentaire <3
      Votre fils de 6 ans est passionné par les avions ? 😀
      Bonne journée à vous !
      A très vite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.