Le 15 septembre, c’est la JIPLI, la Journée Internationale Pour la Liberté de l’Instruction !

Article et données mises à jour le : 20 septembre 2022

“Les parents ont par priorité le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.” (Déclaration universelle des droits de l’homme, 1948, article 26.3)

Cette déclaration a été bien mise à mal ces derniers temps depuis que la loi contre le séparatisme a été votée en France. En effet, alors que l’Instruction en Famille était jusqu’alors régie par un système déclaratif, elle est dorénavant passée sous un régime d’autorisation depuis la rentrée 2022. Depuis, le nombre de refus ne cessent d’augmenter, les jeunes sont (re)scolarisés de force et souffrent de cette politique menée contre les intérêts des enfants. Cette année, il est donc plus que nécessaire de se mobiliser lors de cette Journée Internationale Pour la Liberté de l’Instruction.

Que se passe-t-il pour l’IEF cette année ?

Pour de nombreuses familles, ces derniers mois ont été synonymes de batailles administratives pour faire valoir leurs droits. Alors que la grande majorité des enfants instruits en famille le sont pour des raisons de souffrance scolaire, harcèlement (700 000 enfants), phobie scolaire (200 000), troubles de l’apprentissage (12%), les familles subissent de plein fouet cette nouvelle loi qui nie la réalité du terrain et se retrouvent confrontés à un système violent.

Nous souhaitons donc profiter de cette journée pour dénoncer les abus des académies qui tentent d’appliquer la loi malgré le peu d’information qu’elles ont de l’Éducation Nationale, ce qui a de grandes conséquences : d’une académie à une autre, les refus sont plus ou moins importants, preuve d’un manque profond d’une coordination nationale.

Que pouvons-nous faire ?

La journée internationale pour la liberté d’instruction est l’occasion pour les familles de rappeler que toutes les formes d’instruction participent à l’équilibre du système éducatif français. Amputer celui-ci de l’instruction en famille conduit à la souffrance et à la défiance, ce qui est à l’opposé de l’objectif ciblé par cette loi.

Nous souhaitons rappeler que l’instruction en famille est toujours possible. Car, en France, contrairement à une idée reçue solidement établie, l’école n’est pas obligatoire, c’est l’enseignement qui l’est. L’IEF reste une voie parfois nécessaire le temps de se reconstruire et surtout une liberté dont on souhaite pleinement jouir cette année et espérons encore pour les années à venir.

Se mobiliser partout pour nos droits

Les personnes ayant à cœur de conserver la liberté d’instruction de leurs enfants se regroupent dans plusieurs villes de France le jour de la JIPLI pour revendiquer la liberté pour tous de choisir le mode d’instruction qui leur convient : à l’école, qu’elle soit publique, privée sous contrat ou hors contrat, à distance ou en dehors de l’école dans le cadre de l’Instruction En Famille (IEF).

La JIPLI a lieu partout en France et dans le monde le 15 septembre de chaque année ou dans le courant du même mois. Chacun est libre d’organiser localement un pique-nique, des ateliers, des jeux… Retrouvez tous ces événements sur le site de la JIPLI.

Communiqué de presse de la Coordination Pour la Liberté d’Instruction Journée Internationale Pour la Liberté d’Instruction (JIPLI) – 15/09/2022

Les associations et collectifs réunis sur la coordination pour la liberté d’instruction (CooPLI) appellent à manifester le 15 septembre dans le cadre de la journée internationale pour la liberté d’instruction (JIPLI) afin de dénoncer l’atteinte portée à l’instruction en famille et au libre choix d’instruire. La loi confortant les principes républicains appliquée pour la rentrée 2022/2023 est un véritable fiasco :

Des refus d’autorisation systématiques et massifs dans certaines académies quand d’autres sont plus clémentes ont été signalés par les parents soumis au régime dérogatoire de la nouvelle loi aux associations nationales de défense de l’instruction en famille. Selon une enquête de la CooPLI1, 68% des premières demandes sont refusées, le pourcentage atteignant près de 100% à Toulouse; Orléans/Tours, Dijon, Versailles. Le ministre a lui-même reconnu la disparité de traitement des dossiers et la nécessité d’homogénéiser. Les familles s’interrogent sur le sens de cette homogénéité quand leur revendication porte plutôt une volonté d’abrogation de la loi.

Des refus non motivés, d’autres qui vont au-delà du cadre législatif… Des agents sont même allés jusqu’à reconnaître par téléphone des consignes nationales de refuser les motifs 4, motif pourtant introduit lors du passage du projet de loi au Conseil d’Etat, afin d’éviter qu’il ne soit retoqué.

Des personnels académiques sont dépassés par la loi en raison de la complexité et l’imprécision des documents à fournir qui amènent à des informations ou exigences parfois contradictoires, comme le révèle l’enquête effectuée par l’association Libres Enfants du Tarn2.

Le régime d’autorisation, qui n’avait déjà pas fait l’unanimité au sein même de la majorité et suscité la colère des oppositions lors du processus législatif, n’assoit toujours pas sa légitimité dans son application.

L’atteinte portée à la liberté d’instruction est une atteinte portée au système éducatif français qui n’a désormais plus de soupape de sécurité alors que l’Education Nationale est au bord de l’explosion.

Endeuillés par la mise à mort de la liberté d’instruction à travers les nouvelles dispositions de la loi, les groupes locaux sont invités à organiser ses funérailles, ce jeudi 15 en mémoire de la journée internationale pour la liberté d’instruction. Nous les invitons également à rencontrer les directeurs académiques, afin d’obtenir les chiffres de refus/autorisation (plein droit et premières demandes) par département ou académie, échanger sur les situations litigieuses en cours et demander le retour au régime déclaratif. La collation proposée par les familles sera également l’occasion d’échanger avec le personnel académique sur la réalité de l’IEF, le vécu des enfants et leurs familles sur la loi séparatisme et d’entendre les difficultés dans lesquelles le ministère a mis le personnel.

Pour plus de rencontres à travers le monde avec de nombreuses familles IEF : Découvrez La carte IEF.


Ce site vous est utile ?
Comment nous aider :
▶ Partagez nos articles à votre entourage
▶ Soutenez-nous en faisant un don via Utip.
▶ Retrouvez @vivreenfamille sur facebookinstagram et twitter !
▶ Découvrez nos playlists sur youtube

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.