La pédagogie Steiner-Waldorf

En règle générale, le matin, des activités artistiques alternent avec des périodes de jeux libres. Les promenades et les jeux extérieurs suivent le rythme naturel des saisons, de même les activités quotidiennes sont ponctuées par le rythme des fêtes saisonnières et chrétiennes. Des rondes rassemblent les enfants pour « dire, chanter et danser les saisons », de façon à stimuler le sens du langage et à éveiller la sensibilité à la musique.

Les éducateurs et les enfants préparant ensemble les goûters, rangent la pièce après les jeux, la coopération et le sens des responsabilités sont sollicités.

Dans les premières années de l’enfant, l’enseignement est avant tout oral, symbolique et artistique, les manuels scolaires classiques ne sont pas utilisés, les livres sont remplacés par des cahiers réalisés par les élèves, l’enseignant est rendu complètement responsable de la conduite du travail. La journée commence par un rituel, l’allumage d’une bougie, qui est souvent située sur une “table des saisons”, et par la récitation de “paroles”, bras croisés sur la poitrine. L’introduction à l’écriture, à la lecture et au calcul se fait progressivement à l’aide d’objets et d’images tirés de contes, légendes, fables et histoires d’animaux. Les notions abstraites sont introduites de manière systématique seulement après l’âge de 12 ans.

Une pensée sur “La pédagogie Steiner-Waldorf”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *