L’ ego expliqué aux enfants (crocodile petit chef)

Lorsque le comportement de votre enfant vous agace, lorsque votre enfant veut absolument camper sur ses positions, lorsqu’il sait que vous avez raison mais qu’il ne veut pas changer d’avis, lorsqu’il boude, lorsqu’il se fâche… Êtes-vous bien certain qu’il s’agit du caractère de votre enfant ?

Nous pensons que -dans la plupart des cas- il s’agit de son ego (ouh le vilain celui-ci!).

Il gâche la vie à bien des personnes et à leurs entourages.

L’EGO c’est quoi ?

Non, ce n’est pas ça.

 

L’ego, c’est ça :

Ego est un substantif tiré du pronom personnel latin (moi/je). Il désigne généralement la représentation et la conscience que l’on a de soi-même. Il est tantôt considéré comme le fondement de la personnalité (notamment en psychologie) ou comme une entrave à notre développement personnel (notamment en spiritualité).

 

Et ça ne concerne pas uniquement les enfants bien entendu hein !

L’ego est en chacun de nous, plus ou moins présent, plus ou moins développé, plus ou moins envahissant.

Vous en avez sûrement déjà pris conscience dans votre vie. Si ce n’est pas déjà le cas, nous vous conseillons alors de vous renseigner à ce sujet.

Ce livre l’explique bien (pour les adultes) :

 

C’est accessible pour un adulte de lire une définition et de comprendre ce que signifie le mot ego.

C’est accessible pour un adulte, s’il s’y intéresse et s’il en a la volonté, de faire un travail sur lui-même et l’écraser un peu (son ego).

Généralement d’ailleurs, on commence à faire ce travail sur soi-même à l’âge adulte.

 

Ce que nous vous proposons aujourd’hui, c’est d’aider votre enfant à commencer ce travail sur lui-même maintenant.

Peu importe son âge.

 

Commencez par lui expliquer brièvement, dans un moment calme de la journée, ce qu’est l’ego.

Vous pouvez lui donner un nom plus simple et représentatif comme par exemple :

  • Crocodile
  • Croco
  • Petit chef
  • Scorpion
  • etc.

Sur ce site, nous n’emploierons qu’un seul terme : crocodile. Nous le trouvons très parlant.

Les enfants qui entrent dans la période âge de raison (6-7 ans) commencent souvent à vouloir savoir ce qui se passe dans leur cerveau.

Ils devraient donc vous écouter avec une grande attention, et vous poseront sûrement un tas de questions.  

Dans un moment de calme

Expliquez à votre enfant que c’est son crocodile qui, parfois, commande à sa place.

Citez-lui des exemples :

Tu sais, hier, quand tu faisais…

Tu sais, tout à l’heure quand tu disais…

Expliquez-lui que :

L’ego ne prend pas de place dans le cerveau, d’ailleurs il n’y a pas de place réservée pour lui parce qu’on n’en veut pas.

Il vient, alors qu’on ne l’a même pas invité.

Il n’est pas matériel, il est seulement une pensée.

(Une pensée dure à enlever mais vous allez l’y aider)

En situation de présence de l’ego

Quand vous remarquez que votre enfant se laisse marcher dessus par son crocodile, rappelez-le lui votre explication du chapitre plus haut.

Dîtes-le lui simplement :

-Bah ? tu te laisses marcher dessus ?

-Tu le laisses faire ?

Votre enfant devrait donc vous demander : « -De qui parles-tu ? ».

Et donc vous revenez au premier chapitre qui explique ce qu’est le crocodile, et vous lui ré-expliquez encore et encore.

Vous pouvez également parfois vous adresser directement au crocodile, pour bien lui montrer que c’est après le crocodile qu’on se fâche et pas après l’enfant, pour montrer à votre enfant que vous voulez le protéger du crocodile :

-Eh oh tu t’en vas toi hein, arrête d’empêcher mon enfant de dire/ de faire ça, etc.

Si vous le faîtes remarquer à votre enfant, à chaque fois que le crocodile prend le dessus, il en prendra conscience bien évidemment plus vite que nous adultes de notre génération, qui, en moyenne, avons eu conscience de notre égo soit au moment où nous avons eu des enfants, soit vers 25 ans (âge où le cerveau est le plus mature), soit au moment où nous avons lu un livre sur le sujet, etc.

Car nos parents ne nous ont rien expliqué là-dessus (pour la majorité, en général, hein).

Votre enfant a une chance : il vous a vous. Vous qui avez déjà pris conscience de ce qu’est l’ego et de tout ce qu’il nous pousse à faire et à ne pas faire, dire et ne pas dire.

Il vous a vous, qui avez lu cet article et qui avez des clés en main pour l’aider, maintenant.

Dans les moments de colère

Pétez-lui la gueule !

Sautez-lui dessus sur ce vilain crocodile !

Votre enfant n’y est pour rien, bien évidemment, dans certains moments de grosses émotions, l’ego est le plus fort pour l’instant.

Dans les moments de colère, les moments de contradictions, de frustrations, etc., c’est souvent ce vilain croco qui prend le dessus.

 

Vous, ça vous agace bien évidemment de voir votre enfant avec ce comportement. C’est fatigant.

Vous avez envie de lui dire :

-Bouge toi, arrête de faire ça/de dire ça !

 

A partir de maintenant, adressez-vous plutôt au crocodile !

Dîtes lui que vous n’allez pas le laisser faire, que votre enfant n’est pas du tout comme ça quand le croco le laisse tranquille.

Mettez le crocodile dans une boîte, et fermez la boîte à clé.

Si jamais le crocodile arrive à revenir malgré tout, dîtes à votre enfant à un moment où il est énervé,

-Ha mince, il a réussi à ressortir de la boîte le crocodile !

C’est très important qu’il arrive à se l’imager, à se le représenter visuellement, ce crocodile.

Nous, adultes, on a déjà eu du mal à comprendre ce que c’est que l’ego.

Il n’est pas palpable.

C’est important que votre enfant ait des images en tête.

Dites lui de lui marcher dessus, fâchez-vous ensemble contre lui.

Vous êtes dans la même équipe.

Vous pouvez aussi faire remarquer à votre enfant quand votre propre ego est de retour, ou celui de votre conjoint·e.

Il va être content de faire parti de votre équipe et puis, au bout d’un moment c’est même votre enfant qui arrivera à dire aux gens grognons :

-Ha tiens, t’as un crocodile, toi aussi ?

 

Attention, l’ego ne doit pas être confondu avec une émotion vraie qui a besoin de s’exprimer. Pour l’instant, c’est à vous de bien remarquer quand il s’agit vraiment de l’ego de votre enfant qui fait surface ou non.

Si vous n’êtes pas sûr, ne dîtes rien en ce sens.

Quand vous en êtes sûr, dites-le lui.

 

Avec l’expérience, votre enfant remarquera de lui-même s’il s’agit de son ego ou non.

S’il s’agit d’une vraie émotion qu’il a besoin d’exprimer ou s’il s’agit de son moi-je qui veut prendre le dessus.

 

L’ego, le truc de merde qui nous empêche d’être nous-mêmes et de nous aimer les uns les autres.

 


Inspiration :

Une idée folle

2 réponses sur “L’ ego expliqué aux enfants (crocodile petit chef)”

  1. Quelle Violence ! Diaboliser l’ego est le meilleur moyen de finir plus tard en HP ! Notre « ego » a besoin avant tout d’accueil et de bienveillance. « Élevons des enfants qui n’auront pas à se remettre de leur enfance » (Pam Leo)

    1. Bonjour Louise,

      Nous vous remercions pour votre commentaire qui nous permet de mettre en lumière un aspect de l’ego que nous n’avons que très peu (ou pas) mentionné.

      Il y a effectivement plusieurs façons d’aborder l’ego, nous pensons que l’ego peut être considéré à la fois comme le fondement de la personnalité, c’est une considération que l’on peut retrouver notamment en psychologie, ou bien comme une entrave à notre développement personnel, on peut retrouver cette notion dans le bouddhisme ou dans d’autres religions.

      Nous avons voulu, dans cet article, faire prendre conscience dans un premier temps à l’enfant que l’ego existe et que, malgré son « caractère » intangible, il interfère dans la réalité, une fois cette prise de conscience de l’existence de l’ego effectuée, il est plus facile de l’accueillir et d’en faire son allié.

      « Élevons des enfants qui n’auront pas à se remettre de leur enfance » (Pam Leo) -> c’est un livre ? une conférence ? Nous n’avons trouvé que trop peu de ressources sur ce point.

      Nolwennig
      PS: rationnellement, je pense que, en France, en 2017, le meilleur moyen de se faire interner est surement de demander gentiment à son médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *